Recevoir notre Newsletter?

Pour obtenir directement dans votre boite email nos dernières publications, nos DIY et Free ainsi qu'exclusivités ... rentrez votre email ci-dessous!

Valider!

Soyez rassurés, nous ne cédons ni ne revendons vos coordonnées ! Le site est bloqué? relancez le en l'actualisant dans votre navigateur.

 » Boutons de Fables…Une Fontaine d’inspiration
Catégories du blog :
Rechercher :
Tous nos profils sociaux :
Suivez moi sur Facebook
Suivez moi sur Twitter
Partagez notre site :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Email this to someonePin on Pinterest
Présentation :
Bienvenue sur le blog de "Raffinement Français"®™© - "Raffinement Francophone"©™®. Merci de votre visite !

Plusieurs centaines de millions de visiteurs de + de 150 pays différents depuis l'ouverture : Merci !
Website Sécurisé :
Sécurité du site Web Pour un confort et une sécurité renforcée le website R-F est certifié par SiteLock et CloudFlare leaders mondiaux de la sécurité des websites. Sécurité du site Web

Boutons de Fables…Une Fontaine d’inspiration

Partager : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Email this to someonePin on Pinterest


Les Fables de la Fontaine :

Célèbres dès leur parution en 1668, les fables de La Fontaine demeurent une importante source d’inspiration pour les illustrateurs des deux siècles qui suivirent.

Les boutonniers et les orfèvres n’échappent  pas à la règle, comme en témoignent ces trois boutons en argent de la fin du XIXe siècle. Une exécution très fine avec de nombreux détails mais un poinçon d’orfèvre illisible.

Le Corbeau et le Renard

Maître corbeau sur un arbre perché, tenait en son bec un fromage…

(…) Le renard s’en saisit et dit:

« Mon bon monsieur, apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute :

cette leçon vaut bien un fromage, sans doute ».

(Livre I, fable II)

Le Renard et la Cigogne

 

Trompeurs, c’est pour vous que j’écris :

attendez-vous à la pareille .

(Livre I, fable X)

Le Singe et le Dauphin

 

De tels gens, il est beaucoup qui prendraient Vaugirard pour Rome,
Et qui, caquetant au plus dru, parlent de tout et n’ont rien vu.

(Livre IV, fable VII)

(NB: à l’époque, Vaugirard est un village près de Paris)

Rendez-vous sur Hellocoton !
International Copyright : "Raffinement-Français ©™® / Raffinement-Francophone ©™®". Webmaster : inakka.com Conception : Raffinement Francophone © ; Up
Translate »
Compteur : 100183 vues