Recevoir notre Newsletter?

Pour obtenir directement dans votre boite email nos dernières publications, nos DIY et Free ainsi qu'exclusivités ... rentrez votre email ci-dessous!

Valider!

Soyez rassurés, nous ne cédons ni ne revendons vos coordonnées ! Le site est bloqué? relancez le en l'actualisant dans votre navigateur.

 » Buste d’Alexandre Brongniart par Houdon.
Catégories du blog :
Rechercher :
Tous nos profils sociaux :
Suivez moi sur Twitter
Partagez notre site :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Email this to someonePin on Pinterest
Présentation :
Bienvenue sur le blog de "Raffinement Français"®™© - "Raffinement Francophone"©™®. Merci de votre visite !

Plusieurs centaines de millions de visiteurs de + de 150 pays différents depuis l'ouverture : Merci !
Website Sécurisé :
Sécurité du site Web Pour un confort et une sécurité renforcée le website R-F est certifié par SiteLock et CloudFlare leaders mondiaux de la sécurité des websites. Sécurité du site Web

Buste d’Alexandre Brongniart par Houdon.

Partager : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Email this to someonePin on Pinterest
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

HISTOIRE  : L’absence des grandes commandes officielles et les nécessités de l’existence, le goût d’une époque aussi, amènent Houdon au portrait.

Ses dons innés d’observateur soucieux des mesures exactes, son sens de la psychologie et son talent de modeleur, capable de traduire dans la matière l’étincelle de la vie, en firent le plus grand bustier de son temps et le créateur d’une incomparable série d’effigies de ses contemporains.

Parmi les mieux réussies, peut-être, sont les images-une quinzaine environ- ou l’artiste sut rendre comme nul autre la fraîcheur de l’enfance. Les portraits des enfants Brongniart rivalisent, à cet égard, avec ceux des trois filles de Houdon.

(Alexandre-Théodore Brongniart est un architecte français, né à Paris le 15 février 1739 et mort dans la même ville le 6 juin 1813. Il est l’auteur de nombreux bâtiments néo-classiques parisiens, dont le palais de la Bourse des valeurs de Paris, dit aussi « Palais Brongniart : http://www.palaisbrongniart.com» et divers hôtels particuliers ainsi que du cimetière du Père-Lachaise.)

Jean-Antoine Houdon en 1808. Tableau de Rembrandt Peale Jean-Antoine Houdon en 1808. Tableau de Rembrandt Peale

L’ amitier qui liait le sculpteur à l’architecte de talent, auteur entre autres de l’édifice de la Bourse, explique l’apparition, au Salon de 1777 , des deux bustes d’Alexandre et de Louise Brongniart.  Une deuxième fille, Emilie, née en 1780 seulement, servira ensuite de modèle au sculpteur Couasnon pour une œuvre également conservée au musée du Louvre.

Née en 1770, le petit garçon avait alors sept ans, et Houdon a traduit, avec un singulier bonheur, les traits encore imprécis sous la chevelure ébouriffée, les fossettes creusées par un sourire espiègle, comme aussi le regard attentif et déjà sérieux de celui qui deviendra plus tard un géologue distingué et le directeur de la manufacture de Sèvres.

Les deux bustes eurent un tel succès que, très vite, ils furent reproduits en de nombreuses versions et en divers matériaux / terre cuite, marbre, ou biscuit de Sèvres. L’exemplaire du Louvre, terre cuite originale qui avait été gardée dans la famille Brongniart, fut acquis en 1898. Paris, Musée du Louvre.

L'atelier de Houdon par Louis Léopold Boilly L’atelier de Houdon par Louis Léopold Boilly

visitez notre boutique. (copie interdite) Pour visiter la boutique, cliquez ici : http://boutique.raffinementfrancophone.com

Rendez-vous sur Hellocoton !
International Copyright : "Raffinement-Français ©™® / Raffinement-Francophone ©™®". Webmaster : inakka.com Conception : Raffinement Francophone © ; Up
Translate »
Compteur : 1003 268 vues