Recevoir notre Newsletter?

Pour obtenir directement dans votre boite email nos dernières publications, nos DIY et Free ainsi qu'exclusivités ... rentrez votre email ci-dessous!

Valider!

Soyez rassurés, nous ne cédons ni ne revendons vos coordonnées ! Le site est bloqué? relancez le en l'actualisant dans votre navigateur.

 » La Princesse Palatine
Catégories du blog :
Rechercher :
Tous nos profils sociaux :
Suivez moi sur Facebook
Suivez moi sur Twitter
Partagez notre site :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Email this to someonePin on Pinterest
Présentation :
Bienvenue sur le blog de "Raffinement Français"®™© - "Raffinement Francophone"©™®. Merci de votre visite !

Plusieurs centaines de millions de visiteurs de + de 150 pays différents depuis l'ouverture : Merci !
Website Sécurisé :
Sécurité du site Web Pour un confort et une sécurité renforcée le website R-F est certifié par SiteLock et CloudFlare leaders mondiaux de la sécurité des websites. Sécurité du site Web

La Princesse Palatine

Partager : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Email this to someonePin on Pinterest

La Princesse Palatine, une commère à la Cour de Louis XIV :

Elisabeth Charlotte de Bavière, Princesse Palatine, est une femme sans précédent qui vécut plus de quarante ans à la cour de Louis XIV.

Truculente, haute en couleurs, brillante, « Madame Palatine », comme on la surnomme à la cour, règne sur les esprits ! Son franc-parler est redoutable, sa langue fleurie. Madame de Maintenon, si influente, devient, sous sa plume « la vieille conne » ou « l’ordure du grand homme ».

princesse-palatine-livre

Elle va écrire ainsi 90 000 lettres, sans complaisance, sur les travers et la vie quotidienne de la famille royale!
Quelques lettres ici : http://trajetslitteraires.wordpress.com/2013/09/24/chiante-la-palatine-un-peu-grossiere-tres-philosophe/comment-page-1/. +  http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/lise/ + http://www.freres-goncourt.fr/bergeratGautier/palatine.htm + http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k67460v

Qui est cette Princesse Palatine ? D’où vient-elle ?

princesse-palatineNée en Allemagne au château d’Heidelberg que « Secrets d’Histoire » nous propose de découvrir, Elisabeth Charlotte de Bavière débarque à Versailles à dix-neuf ans pour épouser « Monsieur », Philippe, duc d’Orléans, le frère unique de Louis XIV. « Madame est très Monsieur et Monsieur est très Madame… », murmure-t-on alors à la cour. S’il est vrai que tout les oppose, ils vont néanmoins fonder une famille et donner naissance au futur Régent de France.

L’épistolière de la Cour (1652-1722) :

Epouse de Monsieur, frère du Roi Louis XIV, Madame Palatine est restée, à l’égal de Saint-Simon, un témoin privilégié de la Cour de Versailles. Elle laisse à sa mort, en 1722, quelque 90 000 lettres. Mœurs des courtisans, grands événements de l’année, anecdotes, elle dépeint au gré des ses humeurs la vie quotidienne du Château. Mère des futurs régents, la Palatine épargne dans ses écrits Louis XIV, qu’elle admire.

Elisabeth-Charlotte de Bavière, surnommée « Liselotte » mais aussi « La Palatine », est une princesse allemande élevée dans la religion de la Réforme. Mariée en 1671 à Monsieur, frère du Roi, et convertie de force au catholicisme, elle s’installe à la Cour et en devient une observatrice attentive.

Epistolière, elle consigne dans ses correspondances les grands événements comme le simple quotidien de la Cour. Depuis son bureau du Palais Royal, de son château de Saint-Cloud ou de Versailles, elle dépeint férocement, fidèle à son fort caractère, les protagonistes du Château. Ses écrits sont en particulier connus pour la haine qu’elle voue à Madame de Maintenon, qu’elle traite d’« ordure du roi », et pour son admiration envers Louis XIV. Ses courriers, très surveillés par Monsieur de Torcy, surintendant des postes, diffusent en Europe une image peu reluisante de la Cour du Roi.

En 1674 et 1676, malgré les goûts de son mari pour la gent masculine, elle donne naissance à trois enfants dont Philippe d’Orléans et Elisabeth-Charlotte d’Orléans, futurs régents du royaume pendant la minorité de Louis XV.

Sa Correspondance complète, traduite de l’allemand et publiée en 1855, est considérée comme l’une des meilleures chroniques du Grand Siècle.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lisabeth-Charlotte_de_Bavi%C3%A8re

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k67460v

visitez notre boutique. (copie interdite) Pour visiter la boutique, cliquez ici : http://boutique.raffinementfrancophone.com

Rendez-vous sur Hellocoton !
International Copyright : "Raffinement-Français ©™® / Raffinement-Francophone ©™®". Webmaster : inakka.com Conception : Raffinement Francophone © ; Up
Translate »
Compteur : 100413 vues