Recevoir notre Newsletter?

Pour obtenir directement dans votre boite email nos dernières publications, nos DIY et Free ainsi qu'exclusivités ... rentrez votre email ci-dessous!

Valider!

Soyez rassurés, nous ne cédons ni ne revendons vos coordonnées ! Le site est bloqué? relancez le en l'actualisant dans votre navigateur.

 » Langue Française ?
Catégories du blog :
Rechercher :
Tous nos profils sociaux :
Suivez moi sur Facebook
Suivez moi sur Twitter
Partagez notre site :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Email this to someonePin on Pinterest
Présentation :
Bienvenue sur le blog de "Raffinement Français"®™© - "Raffinement Francophone"©™®. Merci de votre visite !

Plusieurs centaines de millions de visiteurs de + de 150 pays différents depuis l'ouverture : Merci !
Website Sécurisé :
Sécurité du site Web Pour un confort et une sécurité renforcée le website R-F est certifié par SiteLock et CloudFlare leaders mondiaux de la sécurité des websites. Sécurité du site Web

Langue Française ?

Partager : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Email this to someonePin on Pinterest

L’histoire de la langue française :

Conquêtes, guerres, alliances, révolutions,il faut beaucoup de temps, beaucoup de pouvoirs et de peuples qui se rencontrent, se heurtent ou s’accordent, pour forger une langue. L’histoire de la langue française, telle que nous la connaissons aujourd’hui, est une véritable saga.

Nos ancêtres les… Romains?


On peut faire commencer l’histoire de la langue française avec l’invasion de la Gaulle par les armées de Jules César, vers 50 av J-C.

 

La conquête romaine introduit chez ces innombrables tribus l’usage du latin populaire, dit « vulgaire », pratiqué par les soldats et les marchands.

 

Il s’y mêle pendant dix siècles les influences les plus multiples : celtes, gauloises, ibériques, germaniques ou locales.

Le Serment de Strasbourg

Le Serment de Strasbourg, en 842, est traditionnellement considéré comme l’acte de naissance du français. Mais ce texte, qui signe une alliance militaire entre deux petit-fils de Charlemagne, et doit donc être en langue « neutre et commune » , est en roman. Pas encore si éloigné du latin, comme vous pouvez vous en apercevoir vous-même…

Pro Deo amur et pro christian poblo et nostro commun salvament, d’ist di in avant, in quant deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre karlo […] (Pour l’amour de Dieu et pour le peuple chrétien et pour notre salut commun, à partir de maintenant, en ce que Dieu me donnera savoir et pouvoir, je secourrai mon frère Charles)

Le moyen français

Le Quartier latin au XVe siècle

 

Jusqu’au XV° siècle, cette langue romane évolue vers ce que l’on appelle « le moyen français ». C’est le parler du peuple, méprisé par les religieux et les savants, qui eux restent fidèles au latin (d’où le nom de « Quartier latin » pour le V° arrondissement de Paris, ou était installé le collège théologique de la Sorbonne).

Le moyen français se rapproche de notre compréhension, comme le montre cet extrait d’un livre de cuisine de 1315, avec la recette du blanc-manger :
Se vos volez fere blanc mengier, prenez les eles e les piez de gelines e metez cuire en eve, e prenez un poi de ris e le destrempez de cele eve, puis le fetes cuire a petit feu […]

Le moyen français est une variété historique du français qui était parlée environ de 1315 à 1611.

C’est une période durant laquelle la langue française se différencie des autres langues d’oïl et devient la langue officielle du royaume de France, au lieu du latin et des autres langues d’oïl, de l’occitan et du francoprovençal. Le développement de la littérature en français moyen prépare le vocabulaire et la grammaire du français classique.

L’ordonnance de Villers-Cotterêts

Avec le XVI° siècle et la Renaissance, la langue française trouve sa vraie naissance. Le roi François 1er institue le français comme langue administrative officielle du royaume dans l’article 111 de l’ordonnance de Villers-Cotterêts, signée le 15 Aout 1539 :

111. De prononcer et expédier tous actes en langaige françoys. Et pour ce que telles choses sont souventes foys advenues sur l’intelligence des motz latins contenuz es ditctz arretz, nous voulons que doresenavant tous arretz ensemble toutes aultres procedeures […] soient prononcez, enregistrez et delivrez aux parties en langage maternel francoys et non aultrement.

A voir et à écouter également sur le sujet : http://blog.raffinementfrancophone.info/?p=8982

L’académie française

Le XVIIè siècle veut consolider la langue.

A partir d’un groupe de lettrés, le cardinal de Richelieu fonde l’Académie française en 1635.

 

Sa mission est de fixer la langue française en en établissant les règles et en la rendant compréhensible par tous.

 

Ce qui passe, bien sûr,  par la composition d’un dictionnaire qui fasse référence.

 

La première édition du Dictionnaire de l’Académie Française est publiée en 1694 et suivie par sept autres de 1718 à 1935.

 

La neuvième édition a été entamée en 1992 …

 

L’unité révolutionnaire (XVIIIè siècle)

Mais, à la veille de la révolution française, on estime qu’à peine un dixième des Français parlent le français! Environ quinze départements seulement sur quatre-vingt-trois, selon le rapport du révolutionnaire Abbé Grégoire (1794). Pour le reste, ce sont plus de 600 patois et langues régionales…

C’est un paradoxe, car le français est depuis près d’un siècle la langue de l’Europe.

Pour les révolutionnaires, et en particulier les jacobins, l’ennemi de l’unité de la nation est donc tout désigné : c’est le patois. Il l’est déjà clairement dans le titre du rapport de l’Abbé Grégoire : « Sur la nécessité et les moyens d’anéantir les patois et d’universaliser l’usage de la langue française » .

La monarchie avait des raisons de ressembler à la tour de Babel; dans la démocratie, laisser les citoyens ignorants de la langue nationale, incapables de contrôler le pouvoir, c’est trahir la patrie. Chez un peuple libre, la langue doit être une et la même pour tous (Barère, Comité de salut public)

Le décret révolutionnaire du 30 Vendémiaire an II (17 novembre 1794) institue alors que l’instruction soit faite obligatoirement en langue française dans toutes les parties de la République. L’idée, et presque la forme, de notre langue actuelle s’est imposée.

Le français, une langue à l’épreuve des siècles par Alain Rey. Conférence donnée lors du 450e anniversaire de l’UNIGE en 2009.

Rendez-vous sur Hellocoton !
International Copyright : "Raffinement-Français ©™® / Raffinement-Francophone ©™®". Webmaster : inakka.com Conception : Raffinement Francophone © ; Up
Translate »