Recevoir notre Newsletter?

Pour obtenir directement dans votre boite email nos dernières publications, nos DIY et Free ainsi qu'exclusivités ... rentrez votre email ci-dessous!

Valider!

Soyez rassurés, nous ne cédons ni ne revendons vos coordonnées ! Le site est bloqué? relancez le en l'actualisant dans votre navigateur.

 » “L’Histoire du Chocolat”, 2ième partie : Premieres cultures commerciales
Catégories du blog :
Rechercher :
Tous nos profils sociaux :
Suivez moi sur Twitter
Partagez notre site :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Email this to someonePin on Pinterest
Présentation :
Bienvenue sur le blog de "Raffinement Français"®™© - "Raffinement Francophone"©™®. Merci de votre visite !

Plusieurs centaines de millions de visiteurs de + de 150 pays différents depuis l'ouverture : Merci !
Website Sécurisé :
Sécurité du site Web Pour un confort et une sécurité renforcée le website R-F est certifié par SiteLock et CloudFlare leaders mondiaux de la sécurité des websites. Sécurité du site Web

“L’Histoire du Chocolat”, 2ième partie : Premieres cultures commerciales

Partager : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Email this to someonePin on Pinterest

Au départ, Cortés et ses hommes étaient parti en quête de l’Eldorado; bien qu’il y eût effectivement beaucoup d’or dans les trésors aztèques, ils ne trouvèrent cepandant pas les richesses fabuleuses dont ils auraient rêvé.

Mexicains préparant le Xocolatl

Toutefois, après avoir vu les fèves de cacao utilisées comme des monnaies d’échange et constaté la valeur que leur attachaient les indigènes comme potion aphrodisiaque et boisson roborative, Cortés songea a exploiter les possibilités commerciales de cet « or liquide ». Il fit donc établir des plantations de cacaoyers du Mexique à Trinidad et jusqu’en Haïti. On lui attribue aussi les débuts de la culture du cacao sur une île d’Afrique occidentale, au cours de l’un de ses voyages de retour vers l’Espagne; c’est là que cette culture a gagné la côte-de-l’Or (devenue de Ghana), en 1879.

L’Amérique latine et l’Afrique occidentale continue d’être, aujourd’hui, les principales zones de production de fèves de Cacao. Lorsque les espagnols commencèrent à coloniser le Nouveau Monde, les indigènes succombèrent en masse aux maladies importées d’Occident!

Ayant déja surexploité ces populations comme travailleurs forcés, les colons durent chercher ailleurs d’autres sources de main-d’oeuvre. Avec le temps, les esclaves africains allaient devenir aussi importants pour l culture du cacao que pour l’industrie du sucre qui prospéraient dans d’autres parties des Amériques.

Toutefois, aux XVIIe et XVIIIe siècles, le Brésil et le Venezuela manquèrent en permanence de main-d’oeuvre. Le Pérou et le bassin des Caraïbes furent également des sources de production fort appréciables.

Le commercialisation du cacao fut soumise à des taxes élevées dès les origines : la couronne espagnole n’était pas moins avide que les anciens Aztèques.

Fin de la deuxième partie … à suivre : Les Goûts de L’ Europe

Rendez-vous sur Hellocoton !
International Copyright : "Raffinement-Français ©™® / Raffinement-Francophone ©™®". Webmaster : inakka.com Conception : Raffinement Francophone © ; Up
Translate »
Compteur : 100808 vues